Outil transversal

Usages politiques et juridiques de la biodiversité

Le réseau scientifique JAMBU-RNP (Jonction AMazonian Biodiversity Units Research Networking Program) est un cadre collaboratif d’exploration des questions relatives aux usages et à la gestion de la biodiversité, formalisé par un memoranda d’entente entre l’Université fédérale du Pará (UFPA), le Centre universitaire de l’État du Pará (CESUPA), l’Université des Antilles et le CNRS.

Dans la perspective de regards croisés entre des situations territoriales amazoniennes et caribéennes, les équipes jumelées « BEST Caraïbe » et « BEST Amazonie » réunissent des chercheurs brésiliens et français qui collaborent sur les thèmes de l’autonomie des communautés locales, des conflits socio-environnementaux, de la gouvernance du développement durable, de la coopération environnementale, de l’accès et du partage des avantages de la biodiversité.

CEBA (Centre d’études de la biodiversité amazonienne)

Le Laboratoire d’excellence CEBA (Centre d’étude de la biodiversité amazonienne) fédère un réseau de 11 équipes de recherche françaises étudiant la biodiversité en Amazonie sous différents aspects : biodécouverte, écologie, génétique, modélisation, biodiversité & santé, sciences humaines, etc.

Il favorise une recherche de pointe sur la biodiversité en Guyane et permet aux équipes partenaires de mener des projets conjoints grâce à un financement sur le long terme. Les équipes du CEBA, situées en Guyane, en métropole et aux Antilles, mobilisent en tout une centaine de personnels permanents (chercheurs, ingénieurs, etc.).

Les laboratoires partenaires, rattachés à 9 établissements de recherche différents, sont les suivants :

- AMAP (botAnique de bioinformAtique de l’Architecture des Plantes) à Cayenne et Montpellier

- Biogeco (Biodiversité, Gènes et Communautés) à Bordeaux

- CNRS-Guyane (Centre national de la recherche scientifique) à Cayenne

- Ecofog (Écologie des Forêts de Guyane) à Kourou et Cayenne

- EDB (Évolution et Diversité Biologique) à Toulouse

- EEF (Écologie et Écophysiologie Forestière) à Nancy

- Epat (Équipe d’Accueil Épidémiologie des Parasitoses Tropicales) à Cayenne

- ICSN (Institut de Chimie des Substances Naturelles) à Gif-sur-Yvette

- IPG (Institut Pasteur de la Guyane) à Cayenne

- LC2S (Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales) en Martinique et Guadeloupe

- Mivegec (Maladies Infectieuses et Vecteurs : Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle) à Montpellier

Labellisé « Laboratoire d’excellence » en 2011 dans le cadre des appels à projets lancés par l’Agence nationale de la recherche (ANR) au sein du programme Investissements d’avenir, le CEBA dispose d’un budget de 12 millions d’euros sur la période 2011-2019.

Pour en savoir plus : www.labex-ceba.fr

La programmation des actions de recherche en sciences humaines et sociales au sein du labex CEBA constitue une priorité de l’équipe BEST du LC2S.

Suite à l’appel à projets lancé par le CEBA en 2012, le LC2S a initié un processus de co-construction d’un programme de recherche avec l’appui de différents laboratoires et instituts basés en Guyane et dans l’Hexagone (EcoFoG, IRD, AgroParisTech, INRA, MNHN, CEPED, CIRAD). Ce processus a débouché sur le projet ABIOS (Amazonian BIOdiversity in Society) qui a été retenu pour la période 2013-2015 au titre des projets stratégiques du CEBA. Ce projet a permis d’élaborer une démarche et un protocole tout en apportant son soutien à la publication et à la coopération scientifique de ses membres.

Dans la continuité de ce projet, le LC2S a soumis en 2016 le projet stratégique REK-ABIOS (REgime of Knowledge for Amazonian BIOdiverSity) qui a été retenu à son tour. Outre de nouveaux partenaires français (dont l’USR mixte LEEISA du CNRS-Guyane), la programmation scientifique de ce projet inclut une ouverture à deux États de la République fédérale du Brésil, l’Amapá et le Pará (UFPA, CESUPA, Museu Paraense Emílio Goeldi, FAPEAP). Le réseau scientifique JAMBU-RNP (Jonction AMazonian Biodiversity Units Research Networking Program) a été mis en place pour soutenir cette initiative. Inscrits au carrefour des humanités environnementales, les thèmes de la conservation de la biodiversité, de la gestion des aires protégées, de l’accès et du partage des avantages liés aux ressources génétiques et aux connaissances traditionnelles sont privilégiés.

Résumé en français

English abstract

Contact scientifique : yann.berard@univ-antilles.fr

Tareau (M.-A.), Dejouhanet (L.), Odonne (G.), Palisse (M.), Ansoe (C.), « Penser la cueillette de plantes médicinales sauvages dans des sociétés en transition : le cas guyanais », EchoGéo, 47, mis en ligne le 21 avril 2019.

Davy (D.), Palisse (M.), « Des cultures foncièrement différentes. Usages de la terre chez les Amérindiens et les migrants haïtiens en Guyane », Études rurales, 202, 2018, p. 158-177.

Daniel (J.), « The French Caribbean between egalitarian aspirations and identity assertions », in Chauvin (S.), Clegg (P.), Cousin (B.) (eds.), Euro-Caribbean Societies in the 21st Century: Offshore finance, local élites and contentious politics, London, Routledge, 2018, p. 40-52.

Galy (K.), « L’imprégnation du droit des espaces naturels par le mécanisme de l’Inventaire du patrimoine naturel », Revue juridique de l'environnement, 43, 2018, p. 111-130.

Jacob (T.), De la conservation en Amazonie : norme environnementale et démocratie territoriale à l’heure du « Faire mieux avec moins ». La Guyane française et l’État brésilien de l’Amapá entre tensions et normalisations, Thèse de l’EHESS, soutenue à Paris le 28 juin 2018 (avec le soutien du CEBA).

Tupiassu (L.), Gros-Désormeaux (J.-R.), « Regard croisé entre les droits de l’homme et le droit de l’environnement dans une perspective "éco-anthropo-centrique" », Opinião Jurídica, 28, 2018, p. 15-32.

Tupiassu (L.), Mendonca Nobrega (B.), Gros-Désormeaux (J.-R.), « Green ICMS: Brazil’s tax revenue distribution based on environmental criteria », in Himel (M.) et al. (eds.), Innovation Addressing Climate Change Challenges: Market-Based Perspectives, Cheltenham, Edward Elgar, 2018, p. 141-153.

Chave (M.), Angeon (V.), « Du partage de connaissances à la conception d’innovations agroécologiques : Exemple de la mobilisation des mycorhizes en Guyane », Innovations agronomiques, 64, 2018, p. 97-111.

Aubertin (C.), Pons (S.), « Politiques de développement durable en Guyane : souveraineté sur les ressources forestières », Territoire en mouvement, 36, mis en ligne le 5 décembre 2017.

Odonne (G.), Houël (E.), Bourdy (G.), Stien (D.), « Treating leishmaniasis in Amazonia: A review of ethnomedicinal concepts and pharmaco-chemical analysis of traditional treatments to inspire modern phytotherapies », Journal of Ethnopharmacology, 199, 2017, p. 211-230.

Nobrega (B.), Gros-Désormeaux (J.-R.), Tupiassu (L.), « O modelo pressão-estado-resposta como ordenador eficaz de indicadores ambientais e sustentáveis », in Augusto Velloso (E.), Costa da Fonseca (L.), Blagitz Cichovski (P.) (Coord.), Direitos Humanos na Amazônia, Salvador, Juspodivm/Cesupa, 2017, p. 415-437.

Bastos (R.), Tupiassu (L.), Gros-Désormeaux (J.-R.), Regime de repartição de benefícios da biodiversidade, Série JAMBU-RNP/CEBA N.2, Dados Internacionais de Catalogação-na-Publicação (CIP) Biblioteca do Núcleo de Meio Ambiente/UFPA, Belém (Pará), 2017, 27 p.

Tupiassu (L.), Basto (R.), Gros-Désormeaux (J.-R.), ICMS Verde: a cidade que ganha para conservar a natureza, Série JAMBU-RNP/CEBA N.1, Dados Internacionais de Catalogação-na-Publicação (CIP) Biblioteca do Núcleo de Meio Ambiente/UFPA, Belém (Pará), 2017, 22 p.

Lavigne (F.), La recherche sur la biodiversité au défi de la mise en place de l’APA : cas de la Guyane, rapport de stage de Master 2 « Ingénierie et économie du développement et de l’environnement », Université de Guyane, 2017, 71 p.

Tupiassu (L.), Gros-Désormeaux (J.-R.), « El medio ambiente en la dinámica formal de los derechos del hombre », in De Oliveira Moraes (G.), Derani (C.), Nacur Rezende (E.) (Coord.), Direito ambiental, sustentabilidade e direitos da natureza I, Florianópolis, Condepi, 2017, p. 98-114.

Tareau (M.-A.), Palisse (M.), Odonne (G.), « As vivid as a weed... Medicinal and cosmetic plant uses amongst the urban youth in French Guiana », Journal of Ethnopharmacology, 203, 2017, p. 200-213.

Nicolle (S.), Leroy (M.), « Advocacy coalitions and protected areas creation process : Case study in the Amazon », Journal of Environmental Management, 198, 2017, p. 99-109.

Bastos (R.), « Participação dos entes estaduais e municipais no regime de acesso aos recursos genéticos : ofensa ao pacto federativo quanto aos bens de sua dominialidade e à repartição equitativa dos benefícios », in Moreira (E.) et al. (Org.), A “nova” lei n.°13.123/2015 no velho marco legal da biodiversidade : entre retrocessos e violações de direitos socioambientais, São Paulo, Inst. o direito por um planeta verde, 2017, p. 177-186.

Bastos (R.), Do Canto Lopes (L. O.), Galy (K.), Vestris (I.), « Le régime international de l’accès aux ressources génétiques au prisme de l’entrée en vigueur du Protocole de Nagoya », Revista de Direito Internacional/Brazilian Journal of International Law, 13 (2), 2016, p. 130-144.

Gros-Désormeaux (J.-R.), Tupiassu (L.), Bastos (R.), « L’île et le vivant revisités par la biogéographie insulaire : les symptômes du syndrome d’insularité », Revista GeoAmazônia, 3 (5), 2015, p. 200-210.

Lagarde (M.), Gros-Désormeaux (J.-R.), Atlas des territoires de la biodiversité : cartographie des tensions spatiales en Guyane française, rapport cartographique, Université des Antilles, Pôle Martinique, 2015, 21 p.

Daniel (J.), « La planification du développement durable dans les départements et régions d’outre-mer », in Pissaloux (J.-L.) (dir.), Planification, développement durable et action publique locale, Paris, L’Harmattan, collection « GRALE », 2015, p. 271-287.

Bérard (Y.) (dir.), « Politiques du changement global : expertises, enjeux d’échelles et frontières de l’action publique environnementale », Natures Sciences Sociétés, 23 (3), 2015.

Urban (Y.), « La citoyenneté dans l’Empire colonial français est-elle spécifique ? », Jus Politicum, 14, 2015, p. 1-34.

Odonne (G.), Davy (D.), « Disparités et ambiguïté de l’accès aux ressources biologiques en Guyane française », Elohi. Peuples indigènes et environnement, 5-6, 2014, p. 171-188.

Colloque international « Circulations, frontières et villes dans les Guyanes », 7-9 novembre 2018, Université de Guyane, Cayenne/Camp de la Transportation, Saint-Laurent-du-Maroni (avec le soutien du CEBA).

Soutenance de thèse de Théo Jacob, De la conservation en Amazonie : norme environnementale et démocratie territoriale à l’heure du « Faire mieux avec moins ». La Guyane française et l’État brésilien de l’Amapá entre tensions et normalisations, EHESS (salle 13), 105 boulevard Raspail, Paris, 28 juin 2018 (avec le soutien du CEBA).

Rencontres annuelles du CEBA, Session 4 : « Loi sur la biodiversité en Guyane française : perception et impacts », 5-6 octobre 2017, Campus de Troubiran, Université de Guyane, Cayenne. Plus d’info : http://www.labex-ceba.fr/reunion-annuelle-2017-du-labex-ceba/

Ouverture du Master « Sociétés et interculturalité », avec un parcours « Sciences sociales : histoire et dynamiques culturelles des sociétés amazoniennes dans leurs environnements », ss. la dir. de Marianne Palisse, septembre 2017, Campus de Troubiran, Université de Guyane, Cayenne.

Brève consacrée à la Mise en place du décret sur l’accès aux ressources génétiques et de partage des avantages (APA) au 1er juillet 2017 sur le site du CEBA.

Semaine de coopération scientifique internationale Amazonie-Caraïbe, 7-13 mai 2017, Belém (Pará) (avec le soutien du CEBA). Plus d’info : http://best-amazonia.blogspot.com/2017/05/apa-de-algodoal-maiandeua-recebe-visita.html

Lancement des enquêtes dans le cadre du « Module APA » : diffusion d’un questionnaire et réalisation d’entretiens sur les régimes de savoirs et de recherche auprès des partenaires du CEBA, janvier 2017.

Séminaire « Science et politique(s) des aires protégées : analyse comparée France/Brésil en Amazonie », 24 novembre 2016, AgroParisTech, Paris.

9ème édition du Colloque International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales (CIPAM) des régions d’outre-mer : « Pharmacopées traditionnelles : de la recherche à la valorisation », 7-12 novembre 2016, Cayenne (avec le soutien du CEBA). Session 5 : Mise en place de l’APA (Accès aux ressources et Partage des Avantages) dans le cadre de la loi relative à la biodiversité. Plus d’info : https://www.ctguyane.fr/9e-colloque-international-plantes-aromatiques-medicinales/

Réunion de lancement officiel du projet stratégique REK-ABIOS : « REgime of Knowledge for Amazonian BIOdiverSity », 5 octobre 2016, IRD, Cayenne.