SÉMINAIRE DE RECHERCHE

31 mai 2022 par M.Abella
séminaire/webinaire Zoom, animé par Christophe PROVIDENCE, Président de l'Institut Universitaire des Sciences d'Haïti

L'équipe Rigodev a le plaisir de vous inviter au  séminaire/webinaire Zoom, animé par Christophe PROVIDENCE, Président de l'Institut Universitaire des Sciences d'Haïti, le

                                                   Jeudi 02 Juin 2022 de 14h30 à 16h30

> en présentiel :  salle de réunion du LC2S (merci de confirmer votre présence)

> en distanciel : https://univ-antilles-fr.zoom.us/j/84928249795?pwd=TElIVkhRQWw5bWU5QUFpaXdTZ2o5Zz09  (ID de réunion : 849 2824 9795/Code secret : 813854)

Résumé de l'intervention :

Les paradoxes du changement en Haïti
par Christophe Providence

La territorialisation des politiques publiques est le processus par
lequel une unité de gouvernance publique engage un territoire dans
une dynamique propre pouvant le rendre compétitif par rapport à
d’autres territoires. Un tel processus peut être enclenché à l’échelle
micro-territoriale (une ville ou une Municipalité par exemple),
tout comme à l’échelle méso-territoriale (un département ou une
région dans un pays) ou macro-territoriale (l’ensemble national). Il
revient à l’État de planifier une stratégie de développement capable
d’articuler les différents échelons territoriaux dans une logique de
complémentarité.
En effet, le changement de système de planification territoriale, tant
attendu par la population haïtienne, exige de nouveaux mécanismes
de financement. Contrairement aux pratiques de prise de décision
dans l’ancien système, les priorités nationales peuvent être fondées
davantage sur les actions publiques locales des Collectivités
territoriales en leur donnant des moyens appropriés. Voilà le nouveau
débat dans une nouvelle réflexion sur le Tabula Rasa technique !
Christophe Providence est actuellement Président de l’Institut Universitaire
des Sciences d’Haïti et membre de son Centre de Recherches Scientifiques.
Il enseigne également à l’Université des Antilles et intervient régulièrement
dans plusieurs universités haïtiennes. Ses travaux s’inscrivent globalement
dans une réflexion sur les acteurs et les spécificités territoriales, s’attachant
à comprendre les variations spatiales des changements en identifiant ce
qui relève d’impulsion interne ou d’influence externe.

A lire aussi