Séminaire BEST/FRACA

13 avril 2022 par Yann BERARD

Séminaire de recherche transversal BEST/FRACA du LC2S

Cycle « La santé aux Antilles au prisme des SHS »

La difficile transparence des statistiques épidémiologiques de la Covid-19 ou comment les minorités peinent à exister dans la bataille des chiffres en Amazonie

 

Émilie STOLL

Discutants :

Laurent MORILLON (Professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, LC2S-UA/DRARI) & Yoran TYMEN (Doctorant en Science politique, LC2S-UA)

Mercredi 27 avril 2022, de 14 h 00 à 16 h 00

Heure de Martinique

Lien Zoom : https://cnrs.zoom.us/j/92244135847?pwd=RFo2aG5tdENFOVNITG9uc2oxa3g4QT09

ID de réunion : 922 4413 5847 / Code secret : 2jGBnz

En Amazonie, l’une des régions du Brésil les plus touchées par l’épidémie de COVID-19, les statistiques épidémiologiques publiées par les autorités brossent un tableau de la crise sanitaire qui interroge, car il ne considère pas ou trop partiellement le sort des populations issues des minorités ethniques et culturelles qui habitent la région. Au cours de la première vague épidémique (de février à juillet 2020), une équipe de 11 chercheurs a recensé et analysé la mobilisation des populations autochtones et quilombolas, et leur appropriation de l’outil statistique, pour apparaître dans les chiffres officiels. En réaction à ces mobilisations, les bulletins épidémiologiques publiés par les États et les communes amazoniennes ont fortement évolué d’un mois sur l’autre, faisant apparaître différentes lectures de la crise sanitaire, ancrées dans les imaginaires et les enjeux de pouvoir des régions amazoniennes. L’analyse met en évidence ce combat, discret mais essentiel, des minorités ethniques du pays, pour que soient actées, par les chiffres et dans les discours, les conséquences de l’épidémie sur leurs populations.

Émilie STOLL est anthropologue, chargée de recherche au CNRS, au sein du Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales. Ses recherches portent sur les sociétés de basse Amazonie brésilienne, dans l’État du Para, avec lesquelles elle s’interroge sur les questions de transmission en étudiant les trajectoires sociales et spatiales de familles sur plusieurs générations. Elle développe notamment deux axes de discussion sur l’ancrage territorial et sur les positionnements identitaires labiles de ces familles.

STOLL, E., ALENCAR, E. ; BENITZ, T. ; CARDOSO, T. M. ; FLORES, L. D. ; CAPREDON, E. ; FOLHES, R. T. ; CORTES, J. P. S. de ; TUPIASSU, L. ; FISCHER, L. ; PRIAM, J. « La difficile transparence des statistiques épidémiologiques de la Covid-19 ou comment les minorités peinent à exister dans la bataille des chiffres en Amazonie », Anthropologica, vol. 63, n. 2, 2021 [en ligne le 20 janvier 2022].

https://cas-sca.journals.uvic.ca/index.php/anthropologica/article/view/1032

A lire aussi